Judo Club DOMARIN


Glossaire

Glossaire

Les GRADES

  • les KYUS

Ce sont les Grades correspondants aux Ceintures de Couleur ... Ils vont dans un Ordre décroissant.

Catégories de poids

Masculin

Benjamins Minimes Cadets Juniors Seniors
-30 kg -34 kg -46 kg -55 kg -60 kg
-34 kg -38 kg -50 kg -60 kg -66 kg
-38 kg -42 kg -55 kg -66 kg -73 kg
-42 kg -46 kg -60 kg -73 kg -81 kg
-46 kg -50 kg -66 kg -81 kg -90 kg
-50 kg -55 kg -73 kg -90 kg -100 kg
-55 kg -60 kg -81 kg -100 kg +100 kg
-60 kg -66 kg -90 kg +100 kg  
-66 kg -73 kg +90 kg    
+66 kg +73 kg      

Féminin

Benjamines Minimes Cadettes Juniors Seniors
-32 kg -36 kg -40 kg -44 kg -48 kg
-36 kg -40 kg -44 kg -48 kg -52 kg
-40 kg -44 kg -48 kg -52 kg -57 kg
-44 kg -48 kg -52 kg -57 kg -63 kg
-48 kg -52 kg -57 kg -63 kg -70 kg
-52 kg -57 kg -63 kg -70 kg -78 kg
-57 kg -63 kg -70 kg -78 kg +78 kg
-63 kg -70 kg +70 kg +78 kg  
+63 kg +70 kg  

Quelques termes utiles

  • Dojo : Historiquement le dojo était la salle du temple religieux. Ces grandes salles ont aussi été utilisées par la suite pour l'enseignement des arts martiaux
  • Tori : est celui qui exécute l'exercice
  • Uke : est celui qui subit l'exercice
  • Tandoku-Renshu : se pratique seul, les mouvements techniques sont répétés dans le vide, c’est un travail de modélisation mentale du placement spatial du corps et de celui du partenaire imaginaire.
  • Uchi-Komi : signifie « rentrer en contact ». Se pratique à deux pour travailler en répétition l’entrée d’une projection (déséquilibre, placement du corps, lancement de la technique) sans faire chuter le partenaire.
  • Nage-Komi : se pratique à deux, c’est la suite logique de l’uchi-komi puisqu’il s’agit de répéter plusieurs fois une technique entière, avec chute lorsque l’on travaille le nage-waza. Il est possible de travailler en nage-komi en ne-waza (au sol).
  • Yaku-Soku-Geiko : dans le même esprit que le nage-komi, cet exercice s’effectue en déplacement permanent, lors duquel Tori profite d’opportunités pour lancer des attaques. Uke chute à chaque fois, n’esquive ni ne bloque les attaques.(c’est une sorte de randori d’étude)
  • Kakari-Geiko : est une sorte de randori dans lequel on impose un thème. On peut donner comme exemple : Tori a un rôle offensif, il attaque constamment Uke qui doit se défendre sans toutefois bloquer complètement Tori afin de lui permettre de travailler. 
  • Randori : se traduit par « saisies libre ». Le randori est une forme de combat souple, dans lequel les deux judokas sont partenaires plus qu’adversaires puisqu’ils doivent permettre à l’autre de travailler. Il faut donc ne pas bloquer l’autre, tout en opposant une résistance modérée pour simuler les conditions d’un combat. C’est un exercice difficile à réaliser dans cette optique. 
  • Shiai : "Combat martial de la compétition pure où aucune erreur n’est permise sous peine de perdre le combat". En pratique, c’est le nom donnè aux combats en compétition.

 

 

Participer au site : news photo video
avatar Se connecter